Découvertes Livresques

« ça peut pas rater », de Gilles Legardinier

« ça peut pas rater », de Gilles Legardinier

Il ne faut pas le rater ! Vraiment, c’est un roman à lire, léger et « défoulatoire »… Qu’est ce que ça fait du bien. Le pitch ? Marie vient de voir son couple littéralement exploser et, plutôt que de rester s’appesantir sur son propre sort, elle décide de se venger. Oui. De se venger. Des mecs.

Elle ne se laissera plus faire. Pire, elle en fera baver à son tour aux hommes qui la courtisent. C’est drôle. Très drôle. Il paraît que rire est bon pour la santé. Alors ce livre vaut bien mieux que tous les antidépresseurs du monde. Et en plus, c’est bien plus sain.

Un court résumé

Rien de mieux, pour résumer son état d‘esprit que cette petite phrase tirée de sa pensée au moment où elle décide de devenir méchante et de se laisser aller à ses bas instincts : « La vengeance est un plat qui se mange froid et je suis surgelée. La rage m’étouffe. La haine me consume. » De là, elle sera confrontée à des situations qu’elle envisagera sous un angle très différent de ce qu’elle faisait auparavant. Et c’est ce décalage entre l’ancienne et la nouvelle Marie, entre la gentille et la méchante, qui fera de cette histoire une histoire à pleurer… De rire.

Pour nous, femmes souvent gentilles et compréhensives, c’est jubilatoire. Tout ce que l’on n’a jamais osé dire ou faire, elle le dit et le fait. Ses coups tordus sont souvent bien ratés, elle se prend les pieds dans le tapis régulièrement, mais elle ose. Et ses réparties sont géniales, légères et teintées de cette dureté qu’elle voudrait être sienne, mais qu’elle ne maîtrise que par conviction. Parce que Marie, au fond d’elle, ne peut pas être réellement méchante. Même si elle nous permet, dans certains cas, de nous venger un peu par procuration. Et c’est aussi en ça que ce roman fait du bien.

Je ne résiste pas à un deuxième extrait, simple répartie de Marie au moment ou un médecin lui demande si elle n’est pas enceinte : «Si bien sur. Je m’appelle Marie, ce genre de grossesse sans père, c’est notre spécialité. C’est toujours sur nous que ça tombe. Si vous pouviez prévenir l’archange ça m’arrangerait, parce que je n’ai pas son portable. »

Mon avis

Gilles Legardinier (Site web officiel www.gilles-legardinier.com)est vraiment un excellent remède contre la morosité ambiante comme le précise les critiques et les avis des lecteurs sur cette page. J’avais déjà beaucoup aimé « Demain, j’arrête » à découvrir ici et « Complètement cramé ». Il devient dorénavant un auteur que je suivrai systématiquement. (Ce qui me fait penser que j’ai un roman de retard, puisque je n’ai pas encore lu « Et soudain tout change », erreur qui sera corrigée sous peu). Avant d’écrire des comédies, Gilles Le gardinier a travaillé pour le cinéma, a réalisé des spots publicitaires, a écrit quelques scénarii et deux thrillers. Mais c’est vraiment dans la comédie qu’il révèle son talent. Le talent d’apporter de la joie, un instant de bonheur à ses lectrices et lecteurs. Et ce n’est pas donné à tout le monde.

J’attends donc déjà avec impatience la prochaine comédie de Gilles Legardinier, en espérant voir la renaissance méchante de Marie bien adaptée au cinéma. Comme une forme de revanche des femmes laissées pour compte, trompées, jetées, simples objets sexuels publicitaires ou exploitées sur un grand écran. Juste pour rire.

VN:R_U [1.9.22_1171]
Histoire
Facilité de lecture
Couverture
Intéressement
Note globale
Rating: 5.0/5 (1 vote cast)

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *