Découvertes Livresques

« Bridget Jones, folle de lui » de Helen Fielding

« Bridget Jones, folle de lui » de Helen Fielding

Bridget revient ! Pour conclure la trilogie de l’Anglaise décalée, ou pour préparer un quatrième opus ? 

Nul ne sait. Mais attardons nous sur ce troisième tome des aventures de Bridget Jones.

 

Un court résumé

Nous avions quitté l’épatante Bridget aux bras du séduisant Mark Darcy, enfin heureuse et comblée. Nous la retrouvons 10 ans plus tard… Veuve, et mère de deux enfants, Billy et Mabel comme le précise ce blog. Bridget doit faire le deuil de son amour, disparu dans un accident. Mais très vite, elle reprend du poil de la bête, s’intéresse de près aux nouvelles technologies (elle a compte facebook !), sans rien y comprendre, élève ses enfants comme elle peut, et cède à la tentation chirurgicale pour paraître plus jeune.

En bref, elle a besoin de séduire et se trouve, forcément, confrontée à de nouveaux problèmes… Un exemple ? Comment faire lorsque, le même soir, vous êtes invitée à l’anniversaire de votre meilleure amie (qui fête ses 60 printemps) et que votre boyfriend, lui fête ses 30 ans…

Bridget Jones, 51 ans, s’en tire comme elle peut, décalée mais tendre ; maladroite mais sincère ; apeurée mais courageuse. Encore une fois, Helen Fielding réussit à se servir de son héroïne pour faire une description assez caustique de l’époque. Des relations faussées par le prisme de l’internet facile et sans conséquences au phénomène des Cougars, en passant par l’éducation des enfants pour une femme seule ; rien n’y manque. Et toujours avec le même degré de distance et d’humour…

Chose assez surprenante alors que sort ce troisième volet, le cinéma Hollywoodien envisage la sortie de Bridget Jones III pour 2015, bande annonce et news sur cette page. Mais il n’aurait rien à voir avec le livre cette fois, puisque l’action se déroulerait précisément entre le livre II et le livre III, au moment ou Bridget décide de devenir mère. Un opus auquel ne participera pas Hugh Grant, mais dans lequel nous retrouverons Renée Zellweger et Colin Firth.

 

Mon avis

Bien sûr, pour apprécier ce genre de roman, que d’aucuns qualifieraient de gare, il faut aimer les comédies romantiques, et, de préférence, être une femme. Je vous accorde que ce genre de bouquin n’est pas beaucoup lu par les hommes. D’un autre côté, les femmes lisent beaucoup plus de romans, ce n’est donc pas étonnant si les éditeurs ciblent plutôt les femmes, et donc, décident d’éditer plus de comédies romantiques… Aux hommes qui trouveront donc ce livre cul-cul la praline, je répondrai donc qu’il vous faut lire plus, beaucoup plus, et ainsi le marché s’adaptera à votre demande…

Pour ma part, c’est vrai qu’entre deux arrêts de métro ou de bus, ou bien le soir dans le canapé, presque couchée sous un plaid, un verre de vin sur la table basse, cette histoire passe très bien. Bridget me fait rire souvent, me fait honte parfois, mais ne me laisse jamais indifférente.

Bon, je sais, le plaid et le verre de vin, ça fait un peu cliché, mais c’est vraiment comme ça que j’aime lire, à la fois détendue et attentive. Et j’ai passé un très agréable moment.

VN:R_U [1.9.22_1171]
Histoire
Facilité de lecture
Couverture
Intéressement
Note globale
Rating: 5.0/5 (1 vote cast)

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *